Il y a plusieurs articles de la loi interdisant des comportements ou des gestes dangereux pouvant entraîner un accident sur la route. Il faut savoir que le son peut limiter la concentration visuelle et sonore lors de la conduite et discuter au téléphone que ce soit avec un téléphone à la main, une oreillette ou à l’aide d’un écouteur est strictement interdit par l’article R.412-6-1 du code de la route. La pénalisation sera une amende qui peut atteindre 90 € suivis d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire. Quand on est à moto, on a par contre besoin d’échanger avec d’autres motards par exemple. Même s’il y a un article qui interdise la conversation à moto, la loi autorise par contre la conversation à l’aide d’un kit main libre. Il existe actuellement plusieurs dispositifs afin de permettre aux routiers de discuter à moto grâce à des intercoms à moto. Il existe 3 sortes d’intercom moto.

Intercom filaire non-électrique.

Ce type d’intercom moto est généralement composé de 2 micros qu’il faut coller à l’intérieur du casque près de la bouche. Il est également composé de deux tuyaux en caoutchouc qu’il faut bloquer sur le côté du casque à l’intérieur de la mousse. Cet intercom est également fourni avec un sachet contenant des pastilles en plastique qu’il faudra chauffer avec de l’eau pour faire une moule pour les oreilles afin d’obtenir les écouteurs. Les motards utilisent moins ce type d’intercom vu les détails parfois longs pour la conception, mais son prix est par contre très abordable comparé aux autres modèles.

Intercom filaire électrique.

Il y a deux sortes d’intercom filaire électrique. On peut trouver des intercoms moto intégrés dans le carénage de la moto ou sous la selle qui sont alimentées par la batterie. Ils peuvent également être raccordés à la radio et possèdent d’autres entrés comme les GPS, les lecteurs audio et bien sûr le téléphone. Ces types d’intercom ont le mérite d’avoir une excellente qualité sonore, mais ils coûtent cher (400 € environ). Sinon, il y a également des intercoms moto portatifs qui sont alimentés par une pile ou par un accumulateur, mais certains modèles haut de gamme peuvent quand même être branchés sur la batterie. On le désigne comme étant portatif, car il est pourvu d’un boîtier de commande placé généralement sur la ceinture ou sur le guidon. Les écouteurs sont collés sur le coke du casque. Cet appareil utilise un micro dynamique pour éviter tous bruits inutiles lors du trajet. On peut bien sûr le relier avec d’autres sources audio comme un lecteur ou une radio par exemple et on peut facilement le régler.

L’intercom moto sans fil.

C’est l’intercom le plus apprécié par les pilotes vu sa maniabilité. Elle fonctionne par transmission des informations en kit main libre. Ils sont conçus spécialement pour les motos et s’adaptent à n’importe quel type de casque. L’écouteur se fixe à l’intérieur du casque et l’unité main libre sera fixée à l’extérieur du casque ou à la ceinture.

Tous ces intercoms moto permettront aux pilotes de discuter à moto tout en restant vigilant sur la route. Ils permettront également d’éviter les pénalisations. Chacun de ces intercoms sont bien sûr accompagné d’un manuel d’installation et d’utilisation.

A lire aussi : Les objets dont je ne peux plus me passer