La tronçonneuse thermique est un outil indispensable pour abattre les gros arbres et découper du bois. Elle permet également de faire de l’ébranchage et de l’élagage. C’est un investissement qui peut être assez couteux.

Pour cela, vous devez tenir compte des critères présentés ci-dessous pour effectuer votre choix afin d’être sûr de prendre un matériel qui vous sera réellement utile.

Le type de travaux

Une tronçonneuse thermique sert essentiellement à travailler du bois. Mais pour que celle que vous achetez vous soit réellement utile, il faut qu’elle corresponde au type de bois et au type de travaux que vous exécutez souvent.

Concernant le type de bois que vous abattez, la longueur du guide de chaîne est l’élément le plus déterminant. Il faut qu’elle soit tout au moins égale au diamètre du tronc de votre arbre.

Les travaux d’ébranchage sont un peu plus simples et correspondent à tout type de tronçonneuse thermique.

Par contre, pour ce qui est du débitage, il faudra opter pour un modèle doté d’une puissance assez élevée. L’idéal est qu’elle soit supérieure à 1500W.

A consulter : Ce forum

Le type de moteur

Vous avez le choix entre deux types de moteurs : les moteurs 2 temps et les moteurs 4 temps. Les moteurs 2 temps sont ceux qui nécessitent un ajout d’huile à moteur dans l’essence avant de remplir le réservoir.

Ce sont les moteurs les plus répandus, ils sont assez simples à démarrer, légers à transporter, occupent peu d’espace et ont un rendement assez important. Leur principal inconvénient est qu’ils émettent des nuisances sonores élevées et sont très polluants.

Par contre, les moteurs 4 temps ne nécessitent pas un ajout d’huile à moteur dans le carburant. Ils sont beaucoup moins bruyants et émettent moins de fumée que les moteurs 2 temps.

Vous pouvez également trouver sur le marché de nouvelles tronçonneuses conçues avec des moteurs écologiques qui consomment moins de carburant et qui émettent peu de bruit et de fumée.

Le système de démarrage

C’est un critère de choix qui peut être également important, car il détermine la facilité avec laquelle vous pourrez utiliser votre tronçonneuse thermique. En effet, contrairement aux modèles électroniques où il suffit d’appuyer sur un bouton, il faut exercer une force importante sur la poignée de lancement pour démarrer les tronçonneuses thermiques.

Parfois, elle ne démarre pas au premier coup. Il faut donc essayer plusieurs fois. Ceci étant, il peut être avantageux d’opter pour une tronçonneuse thermique ayant un système de facilitation de démarrage tel qu’un starter à retour automatique, une pompe d’amorçage, des commandes combinées ou des systèmes de réduction d’effort.

A visiter aussi : Pourquoi utiliser une batterie à décharge lente ?

Par exemple, les systèmes de réduction d’effort démultiplient la force que vous exercez au cours d’un démarrage pour vous permettre de mettre votre machine en marche avec une plus grande facilité.

En somme, pour choisir votre tronçonneuse thermique, vous devez tenir compte du type de travaux que vous exécutez le plus souvent, des caractéristiques du moteur et du système de démarrage de la machine. Le critère du prix peut également rentrer en ligne, mais notez qu’il n’est pas le plus important.

Pour plus d’infos